Tendances mode masculine Automne-Hiver 2018 – YagShop.net  

Tendances mode masculine Automne-Hiver 2018

Publié par Rody dit "le roux de secours" le

Quand on la prend dans son ensemble, il n’est pas rare de penser que la mode est exclusivement réservée à une minorité de personnes. Et il n’y a qu’à regarder l’excentricité des podiums pour s’en rendre compte : on est venu assister à un spectacle sons et lumières ou bien à une fenêtre ouverte sur les tendances de l’année prochaine ? Personnellement, j’ai mis du temps à comprendre les « singularités » de la plupart des défilés. Si je ne les valide toujours pas tous aujourd’hui, je dois bien avouer que je leur porte plus d’intérêt qu’autrefois. En effet, les défilés permettent d’avoir un temps d’avance sur les tendances à venir et ainsi anticiper pour modifier (si besoin est) efficacement notre dressing. Aujourd’hui, on se penche donc sur ces fameuses tendances tout en leur donnant un aspect cohérent afin d’être portées quotidiennement :

1. Le 5ème élément

A. L’esprit

« Leeloo Dallas multipass ! ». En 1997 apparaît sur les écrans géants du monde entier « Le 5ème élément », la toute nouvelle super-production de Luc Besson. Action, humour et casting trois étoiles, le film rencontre un franc succès. Pour moi, ce point réside également sur les tenues des personnages. Comme pour « Retour vers le futur 2 » huit ans plus tôt, Luc Besson a imaginé des ensembles futuristes cohérents. Ici, on s’inspire de ce que ces « ouvertures vers l’avenir » nous ont permis d’apercevoir. On se retrouve avec des pièces techniques issues soit du sportswear soit du streetwear. On mélange le tout avec quelques pièces plus habillées (les pantalons de préférence). Le petit plus : piquer les bandes réfléchissantes des tenues de pompier par exemple et les coller sur une veste XXL.

Element-Avoc

Défilé Avoc, collection FW18

B. Les couleurs et motifs

Pour les couleurs, on joue sur les contrastes. Ainsi, on partira sur une base bien évidemment noire. À celle-ci, on lui ajoute des touches de fluo (jaune ou orange de préférence) mais également des bandes réfléchissantes. En ce qui concerne les motifs, on s’intéresse aux formes géométriques, aux bandes larges et aux damiers mais attention ! Ces dernières ne sont à utiliser que par petites touches. Sinon, du texte en lettres capitales pourra largement faire l’affaire. Enfin, pour les matières, le synthétique est roi, qu’il soit technique ou non.

ELEMENT Moodboard 1

C. Les pièces clés

La reine de cette tendance est sans aucun doute la parka transparente ! Pièce hype du moment, on l’associe avec des hauts de couleurs pour lui donner un plus fort impact sur la tenue. Au-delà de ça, on privilégiera une doudoune XXXL, des pantalons habillés aux teintes sombres et coupés en 7/8ème, des épais sweats à capuche oversize, des dad shoes ainsi que des casquettes. Si l’ensemble donne l’impression d’avoir passé les premières pièces à notre portée, la tendance « 5ème élément » est au final beaucoup plus travaillée qu’elle n’y paraît avec une recherche d’associations de matières et de couleurs originales. Attention toutefois au faux-pas, qui peut rapidement arriver.

ELEMENT silhouette a

Doudoune Penfield | Chemise Maison Standards | Pantalon Woolrich | Baskets Puma | Casquette The North Face

2. La fripe

A. L’esprit

Concrètement, que trouve-t-on dans une fripe ? Et bien à peu près tout ! La tendance « fripe » couvre un large panel de sous-styles afin de plaire à bon nombre d’entre nous. Son principe de base est de s’inspirer des styles des années 50 à 90 et de tout mixer ensemble pour un résultat singulier. En découle des tenues contenant des cols roulés associés à des jeans larges ou bien des écharpes universitaires avec des costumes à carreaux. Il faut cependant garder un certain équilibre pour ne pas donner l’impression qu’on se soit trompé dans la date que l’on a indiqué à la Delorean !

La-Fripe

Défilé Fendi, collection FW18

B. Les couleurs et motifs

Pour cette tendance, ce sont plus des matières qui prédominent que des couleurs ou bien des motifs. Ainsi, on fait la part belle à de la peau retournée mais également au cuir lisse. On y ajoute quelques matières brutes comme du selvedge ou de la flanelle épaisse voire du drap de laine. Au-delà de cela, style baroudeurs et prints animaliers dominent. Pour les couleurs, on reste cependant sur du classique : du vert tirant sur le kaki, du jaune mais également du marron, du camel, du marine et du noir. Des associations qui semblent compliquées mais qui, choisies intelligemment, donnent un look singulier.

LA FRIPE  moodboard 1

C. Les pièces clés

Le manteau long en cuir revient en force cette saison ! Si on peut se poser la question de la crédibilité de ce revival, force est de constater qu’il s’impose partout, dans tous les styles, du plus formel au plus street. On l’associera à des cols roulés épais, mais également à du denim, en chemises ou en jean. Autre grand retour, celui du blouson aviateur, revisité ou non. Pour les accessoires, on jouera sur les volumes avec des sacs type weekender, en cuir grainé de préférence. Enfin, pour les chaussures, soit boots soit baskets, à vous de voir en fonction de l’ensemble choisi !

FRIPE-silhouette-a

Blouson Chevignon | Pull Faguo | Pantalon Galeries Lafayette | Sac Bleu de Chauffe | Boots Grenson

3.Uniformisme

A. L’esprit

Tendance que l’on aurait pu aussi appeler « Je viens d’apprendre à utiliser le tampon de duplication Photoshop et je suis très content » ! Si son nom peut faire sourire et, par la même occasion, penser que cette tendance est légèrement trop simpliste, elle révèle cependant quelques subtilités. En effet, surfant sur l’uniformisme, elle le nuance avec quelques subtilités bien pensées. On garde une couleur, ou bien un pattern, et on l’applique aux pièces principales de la tenue. Il s’agira donc de jouer avec les matières pour donner du corps à l’ensemble. L’uniformisme permet également d’adopter différents styles, de l’habillé au streetwear.

AMI-Uniformisme

Défilé AMI, collection FW18

B. Les couleurs et motifs

Ici, on porte ses choix vers des teintes douces. Du pastel comme du rose, du gris éléphant mais également de l’orange. Le bordeaux est la couleur forte de cet univers avec le vert sapin ! Le marron, dans toutes ses déclinaisons ainsi que le beige et le camel sont aussi de la partie. Et bien entendu, les couleurs plus basiques sont toujours bien présentes : bleu marine, noir, gris, etc. C’est dans cette tendance que les rayures tennis font leur grand retour. Sur un costume ou sur un outfit plus sport, elles sont discrètes et très (très) fines. Pour ce qui est des matières, les lainages ont le vent en poupe.

uniformisme  moodboard 1

C. Les pièces clés

Tout dépend de ce que l’on porte habituellement. Si on penche plus vers de l’urbain, il faudra compter sur le combo classique (mais efficace) sweat et sweat pants (sans bord-côte en bas des jambes et relativement ample). Aux pieds, des baskets épurées (comme savent si bien le faire certaines marques hollandaises) mais travaillées seront un plus non négligeable. Et pour affronter les vents glacés, une énoooooorme doudoune se présentera comme la « grosse pièce » du look. Pour un style plus habillé, un pardessus très ample ainsi que des pantalons coupés en 7/8 seront les pièces maîtresses de la tenue.

UNIFORMISME-silhouette-D

Pantalon Maison Standards | Pull Hopaal | Manteau Paul Smith | Baskets National Standard

4. Hiking urbain, chasse et pêche

A. L’esprit

C’est sans aucun doute la tendance la plus intéressante de cette saison. Ici, la montagne, mais également la campagne s’invitent en ville. Des pièces habillées se parent alors de matières brutes et s’associent avec d’autres produits plus techniques pour un subtil et délectable mélange des genres. Partant d’un style particulier de chaussures, la hiking boots, elle pioche dans chacun des univers les pièces les plus fortes (ou, en tout cas, les plus emblématiques) et les associe. Le jeu des matières est alors primordial mais également de la superposition.

Versace-Hiking

Défilé Versace, collection FW18

B. Les couleurs et motifs

Provenant de plusieurs univers différents, on serait tenté de dire qu’à peu près toutes les couleurs sont de mise ici. Cela dit, on retrouve certaines teintes qui se démarquent plus que d’autres comme le rouge, le kaki, le marron, le noir mais aussi le jaune. Pour ce qui est des motifs, William Wallace est l’honneur car c’est le tartan qui prédomine. Il est présent partout, dans tous les coloris si tant est qu’ils soient pétants ! On notera également quelques touches discrètes d’imprimés type rétro.

HIKING-moodboard-1

C. Les pièces clés

Là encore, difficile de ne s’arrêter que sur quelques pièces. Au final, c’est l’association de vêtements d’univers variés qui fait toute la force de cette tendance. Ainsi, on y trouvera aussi bien des costumes que des ensembles typés sport ou bien shorts. Tout doit être amples sans forcément tomber dans du oversize. Les silhouettes peuvent aller de l’habillé au très sport sans pour autant être si éloignées les unes des autres. Un des attraits majeurs ici est également de jouer avec la superposition afin de créer des layering originaux. Pour les accessoires, le bonnet sera notre meilleur allié ainsi que les écharpes oversize.

HIKING-silhouette-C

Blouson J.Crew | Chemise Topman | Pantalon Ralph Lauren | Baskets Veja | Écharpe Lacoste

5. Urban workout

A. L’esprit

Pour bon nombre d’entre nous, le sport occupe désormais une part importante de notre vie quotidienne. Ainsi, il n’est pas rare de multiplier les entraînements tout au long de la semaine afin d’améliorer nos performances. L’équipement que l’on porte alors se modifie également, devient de plus en plus technique au fil des paliers que l’on passe mais également de nos besoins. Pour cette dernière tendance, on a demandé à Frédéric de chez Inmouv vers quoi il faudra se tourner cet hiver pour avoir l’outfit parfait :

« Cette année, l’hybrid gear est à l’honneur. Ainsi, les hoodies et les sweats gagnent en technicité : ils sont légers mais robustes et empruntent au marché de l’outdoor les fonctions « softshell » en les adaptant parfaitement à l’environnement urbain. Les vêtements protectifs type « rainshield », « stormproof » ou « packlight » sont désormais réflectifs pour des performances d’entraînements optimisées. Entre warrior moderne et nomade urbain, le sportif se réapproprie la ville pour la transformer en bootcamp géant. »

Illustration-Workout

Nike x Jim Jones, collection capsule FW18

B. Les couleurs et motifs

Pour ce qui est des motifs et des couleurs, il faut aller puiser son inspiration dans les rues. Ainsi, on choisira des coloris bruts, souvent sombres (comme le gris anthracite, le noir, le marine, le marron foncé), avec quelques notes de teintes claires pour relever l’ensemble (rose pâle, kaki). Pour les motifs, on s’intéressera au ton-sur-ton avec par exemple du damier mais également de la rayure. Le camo fait aussi son grand retour et ce dans différentes formes. Au final, tout est fait pour avoir un ensemble cohérent et élégant. Exit donc les pièces fluos !

Frédéric nous apporte son expertise :

« On mise sur des coloris urbains façon brut mais raffiné (comme le noir mate, le carbone, l’anthracite chiné) ravivés par des points de vifs dynamiques. Nouveauté cette saison : les logos se font plus discrets et en couleurs. Les harmonies sont plus tempérées pour se fondre dans la ville. Les touches réflectives signalétiques traditionnellement contrastées se traitent en couleurs métallisées par exemple. L’apparition de coloris naturels urbanisés type mastic grisé (greige), gris military, ou encore des bleus ardoisés renforce le côté mode de l’urban workout. Enfin, le camo revisité, en forme (adjonction de structures géométriques) et en couleur reste un essentiel de la panoplie outdoor training ».

URBAN WORKOUT moodboard-1

C. Les pièces clés

En ce qui concerne les pièces, le choix est plutôt vaste, l’important étant de jouer sur le layering. Que ce soit pour les hauts comme pour les bas, les baselayers seront une des pièces à privilégier un maximum. On y ajoutera un hoodie hybride qui sera par exemple accompagnée d’une micro-doudoune pour un look léger mais protectif. Aux produits à privilégier, ceux en matelassage sans coutures (ou seamless) mais également les pièces qui embarquent une technologie type tech-fleece. En somme, toute pièce technique travaillée et étudiée pour améliorer nos performances.

URBAN-WORKOUT-silhouette-a

Pull New Balance | T-shirt Nike | Meggings Skins | Baskets Adidas

The post Tendances mode masculine Automne-Hiver 2018 appeared first on Mode homme : Blog et Forum mode Comme un camion.


Partager ce message



← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

x

DEVIENS UN MEMBRE GOLD !

Qui a dit que les HOMMES étais INFIDÈLES ?! Yagshop.net ne croit pas en la fatalité et récompense ta fidélité, même si tu ne l'est pas...

Gagne et échange des Yag'Points

1
Tu gagnes
1
1
Tu échanges
25

Comment gagner des Yag'Points?

  • En achetant un article
  • En t'inscrivant!
  • En parrainant un ami
  • En partageant sur les Réseaux Sociaux